La magie et l’art de la prestidigitation

Un magicien qui fait sortir un oiseau de sa bouche ; un autre qui sort vivant d’une malle pleine d’eau ; sans parler des jeux de cartes… Ces tours de magie nous laissent toujours bouche bée. Petits comme grands s’étonnent et prennent plaisir en assistant aux spectacles de magie.

Un art ancien

La prestidigitation correspond à ces procédés qui consistent à créer des illusions afin de divertir le public. Du latin Presto digiti, le terme se traduit par agilité des doigts. L’appellation prestidigitateur est alors inventée par Jules de Rovère. Ce qui remplace les noms tels que « physicien » ou « escamoteur » par lesquels on a désigné le pratiquant.

La magie  : un art à part entière

Si la magie recouvre les phénomènes de sorcellerie ou les pratiques mystiques, elle désigne également un art à part entière. Les démonstrations d’illusionnisme et de prestidigitation sont connues comme étant de la magie.

Les premiers tours de magie

Les individus habiles de l’Antiquité réalisaient déjà des tours d’escamotage afin de divertir les spectateurs lors des jours de marché. Le jeu de gobelets constitue un des plus anciens tours de prestidigitation. Il consiste à faire passer, apparaitre ou disparaitre des balles sous trois récipients.

Certains prestidigitateurs utilisent des muscades ou d’autres pièces, selon les endroits. Ce tour remonte aux périodes antiques même s’il est encore joué par des illusionnistes de nos jours.

La magie moderne

Robert-Houdin est considéré comme le père de la prestidigitation moderne. Il apporte des innovations afin de placer cet art ancien dans le monde contemporain. Avec le regard neuf, Robert-Houdin abandonne l’image de sorcier des anciens prestidigitateurs pour une tenue plus moderne.

Suite au développement de la technologie, les spectacles de scène ont connu un certain frein. Le plaisir d’apprécier des tours en direct est alors délaissé au profit des émissions télévisées.

Le cirque et son histoire

Le close-up consiste à placer les spectateurs à proximité. Le prestidigitateur et l’assemblée se trouvent par exemple assis à table. La magie se déroule avec des objets d’usage quotidien comme les cartes, les élastiques ou le papier. Avec la magie de salon, l’escamoteur se tient debout. Les spectateurs se trouvent à une distance de quelques mètres. En général, le magicien fait appel à un individu parmi les spectateurs pour l’assister.

La magie de scène

Dans une salle de spectacle, on assiste généralement à une magie de scène. Les tours se jouent dans une grande envergure. Une ou des femmes assistent le magicien. La magie de scène exige des matériels onéreux. La table à table a souvent lieu lors des réceptions dans les restaurants. La magie des rues émerveille les passants.

Les magiciens qui nous amusent

Les spectacles de magie  innovants sont toujours au rendez-vous avec David Copperfield. Le magicien américain a commencé la prestidigitation dès son enfance. Le magicien de rue David Blaine impose son savoir-faire et son style à un public international. La manipulation des cartes fait partie de ses habiletés. Également magicien de rue, Criss Angel se fait remarquer par son image à tendance gothique. Il est à la fois danseur et musicien.

Le roi de l’évasion Harry Houdini

David Devant, quant à lui, maîtrise les techniques de lévitation. Le magicien anglais sait adapter ses spectacles aux attentes des spectateurs. Comment parlera-t-on de prestidigitation sans mentionner le roi de l’évasion Harry Houdini ? Ses tours de magie ressemblent à des missions impossibles qu’il ne manque jamais de réussir.